Reynders, Fontinoy : comment ils ont affaibli l’Etat

Série en six épisodes dans Médor, du 25/11/2019 au 16/12/19 : le vice-Premier ministre Didier Reynders quitte la scène politique belge dans un climat délétère. Soupçons de corruption, mainmise sur l’immobilier d’Etat, prise de contrôle de la Sûreté de l’Etat.

Suite à cette enquête, illustrée par Pauline Rivière, le parquet de Namur ouvre une enquête judiciaire, à propos de l’enrichissement potentiel de Jean-Claude Fontinoy, bras droit de Reynders pendant 20 ans et président de la SNCB.

« Ils ont imposé l’idéologie du plus fort »

Répondre à Reynders, Fontinoy : comment ils ont affaibli l’Etat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s