Roi belge du Congo

Le 15 septembre 2009, un mystérieux Elephanteau d’Afrique, basé à Lubumbashi, envoie une facture discrète à la firme belge Semlex. Derrière cette société se cache Hugues Bilo, secrétaire particulier du ministre congolais des Transports. Cette facture, la voici…

Facture Bilo

S’agissait-il du droit d’entrée sollicité auprès de Semlex pour lui permettre d’arroser la République démocratique du Congo de permis de conduire, cartes d’identité ou autres passeports très coûteux ? En l’occurrence : 130.000 dollars à titre de « frais d’études pour le projet permis de conduire biométrique » et d’ « assistance dans la rédaction du contrat ».

Dans son numéro 10 qui vient de paraître, Médor raconte les prémices d’une vaste conquête du Congo et de l’Afrique, menée par Semlex et son patron culotté Albert Karaziwan. La justice belge a rouvert l’enquête (négligée) sur leurs méthodes. Objet de toutes les convoitises : le continent le plus pauvre, choisi pour un essor rapide fondé sur les « petites enveloppes » et les « civilités » offertes aux dirigeants politiques ou à leurs émissaires.

 

 

 

 

Répondre à Roi belge du Congo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s