Vols de câble à la SNCB : voici pourquoi

Il s’agit d’un cas de figure assez rare dans le monde des affaires. La société anonyme Cegelec et sa filiale Cegelec Infra Technics, qui ont été rebaptisées entretemps au sein de l’organigramme complexe du groupe français Vinci, ont été inculpées pour mise à disposition illégale de travailleurs et faux en écriture visant à éluder les cotisations sociales. Plusieurs chantiers mis en cause sont relatifs à la pose de conduites électriques pour le compte de la SNCB ou de la Stib.Cegelec pap avril 2018

En Belgique, ce sont en général les fournisseurs de main-d’œuvre au noir qui subissent les coups de boutoir de la justice. Ici, c’est un groupe industriel coté en Bourse qui fait l’objet d’une enquête aussi discrète qu’embarrassante pour sa réputation. L’auditeur du travail hennuyer Charles-Eric Clesse a confirmé ces inculpations à Soir mag (lire l’édition de ce mercredi 11 avril). « Elles devraient déboucher prochainement sur une demande de renvoi devant un tribunal correctionnel », dit-il.

L’enquête judiciaire a démarré en 2014. La fraude sociale aurait coûté 1,4 millions d’euros à l’ONSS et 1,7 millions au fisc belge.

Une Soir Mag Cegelec

Un autre pan sensible de l’affaire porterait sur une forme de racket opéré par des cadres de Cegelec sur les fournisseurs de travailleurs « low cost ». Ces chefs de chantier ou de projet aujourd’hui écartés et qui font l’objet d’une enquête auprès du parquet de Nivelles leur auraient soutiré des gsm, des ordinateurs et des sommes d’argent cash, détaillées dans Soir mag. En échange, les « négriers » pouvaient poursuivre leur petit business.

Et ce n’est pas tout. Le butin secret réuni par des cadres de Cegelec porterait aussi sur des… câbles de cuivre subtilisés à Infrabel, chargée des infrastructures ferroviaires au sein du groupe SNCB. Voilà qui pourrait expliquer pour partie les soucis rencontrés sur le rail depuis plusieurs années, en particulier en Hainaut. En provoquant des ruptures de service et donc des retards conséquents, ces vols de câble pénalisent lourdement la SNCB et ses usagers.

Répondre à Vols de câble à la SNCB : voici pourquoi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s