Meneur d’hommes à 25 ans

Le plus jeune entraineur pro de l’histoire du football belge se la joue au culot. Will Still crie, bouscule et gagne. Un modèle de réussite précoce. Découverte dans Soir Mag de ce mercredi.

Extrait :Will Still Soir Mag

Le 21 octobre, les journalistes de l’émission Sporza, sur la télévision publique flamande,  avaient placé des micros dans le vestiaire du Lierse lors du troisième match du coach de 25 ans. C’était contre le Cercle de Bruges, une autre équipe de division 2. A ce moment, Will Still vient de reprendre l’équipe, il est au club depuis quatre mois à peine, il vient de concéder un match nul puis de mordre la poussière à l’Union St-Gilloise, il n’a rien prouvé à titre personnel jusque-là. Et il est en transe, passant du français au néerlandais et terminant ses bouts de phrases par des jurons en anglais, sa langue maternelle : «  Vous êtes des p… ou quoi ? On va le mouiller, son maillot, pour le Lierse !? » (…) « Je n’aime pas trop cette séquence télé. Elle donne de moi l’impression d’un mec sans éducation. Et les interviews, au fait, c’est pas trop mon truc, commente Will Still. Je suis là pour apprendre. Diriger une équipe, c’est trop tôt pour moi. On verra dans cinq ans. » (…) « Je veux développer ma personnalité. Je n’ai jamais aimé être coincé dans un carcan ou un système. C’est pour cela que je suis parti en Angleterre pour me former. Chez nous, à l’Union belge de football, c’est trop rigide. Pour moi, il faut laisser à chacun la possibilité de s’exprimer, de sortir ce qu’il a de meilleur en lui. » Il en est l’exemple.

 

 

Répondre à Meneur d’hommes à 25 ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s