La folie du low cost

Que sont devenus ces « Indiens » qui dormaient sur le chantier d’un grand hôpital, à Liège ? Et ces « Egyptiens » qui sont montés au sommet d’une grue, à Charleroi, pour protester contre leurs conditions de travail et stopper un moment la construction d’un beau temple du commerce ? Dans Médor, je pousse l'enquête.14212687_845192002246983_2714962982669122094_n

 Ce récit qui s'étend sur douze pages raconte comment les géants belges de la construction ont misé sur une boîte italienne (le groupe Bison) - championne du low cost - pour gagner les marchés publics en rognant sur les frais de main d’œuvre. Une enquête sur ce dumping social qui réhabilite l’esclavage et sur cette course folle aux bas coûts qui débouche sur des drames, comme chez Caterpillar, à découvrir dans le numéro 4 de Médor. (https://medor.coop/fr/magazine/acheter/)

Répondre à La folie du low cost

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s