Corruption au pays de l’or noir

Publication ce 7 septembre d’une enquête menée et cosignée avec Khadija Sharife, une journaliste sud-africaine. Il s’agit d’une coopération entre Médor et le consortium de journalistes Organized Crime and Corruption Reporting Project , dont Khadija est chief editor pour le continent africain. Les faits triés, analysés et mis sur la table ? Un réseau de corruption animé par une société belge, Semlex, et sévissant sur le marché du pétrole brut. Au total (connu), 48 millions de dollars ont été distribués à des dirigeants africains. Oui, 48 millions ! A qui ? Notamment à des proches de l’ancien président ivoirien Laurent Gbago et à l’actuel président du Congo-Brazzaville Denis Sassou Nguesso (cfr photo). Objectif ? Permettre au grand trader Gunvor – à l’époque, roulant pour Poutine – d’acheter du pétrole à bon prix en Afrique. La firme et d’autres se sont enrichis. Des Etats africains se sont appauvris… Pas de morale sous l’or noir.

Merci au Fonds pour le journalisme, à David Lewis, de Reuters, à Marc Guéniat et Agathe Duparc, de Public Eye, une ONG suisse qui veut moraliser la finance : y a du boulot, encore…

Le lien pour lire l’enquête en anglais : The Unlikely Partnership that Unlocked Congo’s Crude. En français, c’est chez Médor : ici.

 

Répondre à Corruption au pays de l’or noir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s